In Cloud & Virtualisation

Le cloud privé répond aux nombreux besoins des entreprises à disposer d’un système d’information qui soit flexible et agile tout en assurant un service rapide aux utilisateurs finaux. Les solutions de cloud privé répondent aux enjeux de réduction des coûts mais également de mutualisation des ressources et de mise à disposition automatique de ces ressources du système d’information de l’entreprise. Dans cet article, je propose d’aborder les différentes approches afin de bâtir son cloud privé pour la fourniture de service IaaS et vous aider à déterminer laquelle est la bonne.

 

Le déploiement d’un cloud privé est la meilleure option lorsque les préoccupations business suivantes sont requises :

  • La sécurité des données
  • La mise en conformité réglementaire
  • La souveraineté des données
  • Les exigences d’architecture applicative

 

Lorsque vient le moment de choisir une solution de cloud privé, deux options s’offrent aux entreprises :

1. La solution de cloud privé propriétaire :

Les solutions de cloud privé propriétaires sont bâties sur des sources logicielles fermées qui ne peuvent être modifiées par l’utilisateur. Dans ce cas de figure, la responsabilité du développement logiciel, la maintenance et le support sont de la responsabilité de l’éditeur (vendeur). Cela se traduit commercialement par différents cas de figure possibles :

  • L’entreprise paye pour une couverture de licence annuelle qui inclut le logiciel, la maintenance et le support ;
  • L’entreprise paye une licence perpétuelle pour le logiciel ;
  • L’entreprise paye annuellement pour des services de maintenance et de support uniquement.

 

L’adoption d’une solution de cloud propriétaire nécessite de bien considérer les impacts associés aux solutions propriétaires tels que :

  • Le verrouillage avec le vendeur : en effet tous les développements spécifiques liés à la solution du vendeur seront inexploitables en cas de changement de solution de cloud. Chaque développement sera spécifique aux APIs de la solution de cloud privé du vendeur choisi.
  • Passer d’une solution propriétaire à une autre solution de cloud privé vous conduira à :
    • Considérer de nouveau l’architecture des applications et/ou leur redéveloppement pour l’adapter à la nouvelle solution ;
    • Reformater les données pour l’adapter aux formats supportés par la nouvelle solution ;
    • Déplacer par vos propres moyens les données d’une plateforme de cloud à une autre ;
    • Evaluer l’impact financier à réaliser ces opérations de changement de solution qui peut être énorme !

 

2. La solution de cloud open source (basée sur la solution OpenStack) :

Les développements open source pour les distributions de cloud OpenStack tirent bénéfice de l’expertise de nombreux talents issus de tous horizons de l’industrie informatique, ce qui a le potentiel d’offrir une distribution de cloud OpenStack avec plus de fonctionnalités à un rythme plus rapide que celui des solutions propriétaires.

Cela fait d’OpenStack une solution open source d’avenir, pérenne, et soutenue par de grands acteurs leaders sur le marché qui y contribuent activement.

 

Deux approches sont possibles pour bâtir son cloud privé :

 

  • L’approche « DIY » (Do It Yourself) : l’entreprise utilise une distribution d’OpenStack issue de la communauté open source. Cette approche nécessite en prérequis de disposer des compétences en interne ou de recruter et/ou former l’équipe qui va installer, gérer et maintenir la solution (pour passer les correctifs de bugs, les patchs et des mises à jour issues des dépôts open source adéquat).

La distribution fonctionnelle de cloud OpenStack peut ne pas disposer de toutes les capacités requises par votre entreprise (par exemple des capacités de recouvrement de désastre ou de haute disponibilité). Ces gaps devront être comblés soit par des développements spécifiques faits par vos équipes (à travers l’utilisation de solutions de contournement, l’utilisation de solutions open source complémentaires etc..), soit par un produit (ou des produits) de vendeurs tiers offrant la ou les capacités manquantes et de travailler avec eux pour l’intégrer à la solution en place.

 

Dans tous les cas, cela vous coûtera en temps, en argent, et, probablement en (risque de) développement.

Le plus gros bénéfice de cette approche est le fait de ne pas payer de licences, le support, ou des coûts de maintenance. La distribution est gratuite tout comme le support qui est fourni par la communauté OpenStack. Les ressources existent abondamment dans la communauté open source et la réactivité de la communauté est importante, permettant la résolution d’incidents techniques ou plus généralement une bonne réactivité aux problèmes rencontrés.

 

Cette approche nécessite néanmoins du temps avant d’atteindre un niveau de maturité de production opérationnel (en termes d’industrialisation de l’installation, du déploiement jusqu’au maintien en condition opérationnel MCO).

 

D’autres avantages à l’adoption d’une solution OpenStack open source existent :

  • L’extensibilité des services du cloud OpenStack avec les produits du monde open source ;
  • Une solution de cloud OpenStack est, par définition, standard et agnostique au hardware, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de contrainte d’interopérabilité avec l’infrastructure (stockage, réseau, hyperviseur) ;
  • OpenStack n’a théoriquement pas de contrainte d’extensibilité de l’infrastructure ;
  • De nombreuses références d’entreprises possèdent un cloud privé utilisant la distribution issue de la communauté open source, ce qui permet aux entreprises de pouvoir bénéficier de multiples retours d’expérience ;
  • La solution OpenStack permet un fonctionnement en mode « Bac à sable » pour des besoins d’incubation et d’innovation (avec docker notamment, etc..), ou encore de faire plus simplement des études de faisabilité, sans se restreindre uniquement au choix des solutions propriétaires du marché (c’est-à-dire sans être freiné par des matrices de compatibilité imposées par un éditeur pour pouvoir être supporté).

 

  • Une 2ème approche consiste à bâtir son cloud privé à l’aide d’une distribution commerciale d’OpenStack :

Dans cette approche, l’entreprise achète une distribution commerciale d’OpenStack auprès d’un vendeur. Celle-ci présente des fonctionnalités et des capacités supplémentaires (à ce que propose la distribution de cloud OpenStack de la communauté). C’est le vendeur qui fournit le support et la maintenance pour sa solution.

Cette distribution est généralement plus facile à installer et à opérer. Cette option conduit à un besoin moindre à recruter du personnel supplémentaire pour, par exemple, faire le support ou la maintenance. De plus, la plupart des vendeurs de distribution commerciale OpenStack proposent également du service d’accompagnement, de formation et de consulting.

La licence payée pour la distribution OpenStack du vendeur reste moindre par rapport à celle d’une solution de cloud propriétaire fermée.

 

Les distributions OpenStack des vendeurs présentent bien souvent les caractéristiques suivantes :

 

  • Une rapidité d’installation et une très bonne intégration avec leurs propres solutions matérielles (stockage, serveur, ..) et/ou logiciel (hyperviseur) ;
  • Une limitation du périmètre des hyperviseurs supportés par leur distribution (pour des raisons de support) ;
  • L’impossibilité de modifier la distribution du vendeur. Un scénario d’entreprise qui sort du cadre d’utilisation de l’éditeur ne sera pas supporté et/ou l’éditeur mettra un certain temps à étudier et intégrer le besoin client à sa solution ;
  • Pour des raisons de compatibilité, de supports de développement et/ou d’adaptation nécessaire, les distributions commerciales des vendeurs n’intègrent pas immédiatement les toutes dernières fonctionnalités et services disponibles dans la dernière distribution open source OpenStack disponible ;
  • L’extensibilité de la solution sera limitée ;
  • Plus généralement, ce sont des solutions qui nécessitent d’investir dans des produits logiciels et matériels propres au vendeur de bout en bout afin de bénéficier des promesses de la distribution cloud commercial OpenStack du vendeur.

 

Pour vous aider à choisir la meilleure option, il faudra alors se poser et répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont les usages envisagés par l’entreprise ?
  • Quel est le degré de liberté requis ?
  • Quel niveau d’intégration avec des produits complémentaires du vendeur (de serveur, de réseau, de stockage) l’entreprise souhaite-t-elle ?
  • L’entreprise dispose-t-elle des compétences en interne ? Ou faut-il un accompagnement de service professionnel d’un vendeur ?

 

Comment choisir entre une solution propriétaire et open source ?

Pour résumer, il y a des coûts et des compromis opérationnels qu’il faut considérer lorsque vous réalisez l’analyse du coût total de possession (TCO) pour les différentes solutions de cloud privé.

Si vous disposez déjà de l’équipe nécessaire pour l’approche DIY, OpenStack peut être l’option la moins chère et qui vous offrira le plus de flexibilité. De plus, rien n’empêche de commencer par une approche OpenStack DIY pour ensuite migrer vers une distribution OpenStack commercial si nécessaire.

Toutefois, la plupart des entreprises aujourd’hui choisissent une solution de cloud privé commercial (qu’elle soit propriétaire ou une distribution commerciale OpenStack).

Vous pouvez vous attendre à obtenir un TCO et des coûts de licences logicielles plus faibles avec une solution OpenStack open source qu’avec une solution commerciale. Les solutions open source vous permettront également de vous affranchir d’un verrouillage avec le vendeur.

 


Le cloud vous intéresse ? Poursuivez votre lecture avec notre article “Quels liens entre Devops et cloud ?”

 

 

Recent Posts

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Vous avez envie de nous rejoindre ? Alors pourquoi ne pas prendre contact ?

Start typing and press Enter to search

BOOSTEZ VOTRE CARRIERE !

Découvrez comment valoriser vos compétences et développer votre employabilité.
DECOUVRIR LE GUIDE
close-link

Restons connectés 😉

Recevez le meilleur de l'actualité IT et d'ARTKeoS
S'ABONNER
close-link
Shares